Les voûtes du transept

Bien que la construction de l’église était terminée en 1919, Nincheri ne put commencer la décoration intérieure qu’en 1928. Comme d’habitude, il manquait d’argent. Vangelisti écrivit qu’ils n’avaient toujours pas l’argent nécessaire en 1928, mais qu’ils avaient décidé de commencer la décoration pour remonter le moral des paroissiens[1] (peut-être parce qu’ils n’avaient plus le droit d’enseigner la langue italienne à leur école). Les sections par lesquelles ils ont décidé de commencer étaient l’apside au-dessus du sanctuaire et les quatre voûtes au-dessus de chaque bras de l’église.

Construite de 1918 à 1919, l'église italienne de Montréal, Notre-Dame-de-la-Défense, était le projet de Guido Nincheri du début à la fin : il en a dessiné l'architecture, a peint les fresques et autres murales, a fabriqué les vitraux, a peint quelques-uns des tableaux et a dessiné la plupart des sculptures.

Introduction

Du côté ouest de l’église Saint-Léon-de-Westmount se trouve un vitrail, terminé en 1930, de Jésus apaisant une tempête qui s’était déclenchée sur la mer de Galilée alors qu’il pêchait avec ses disciples. Cette histoire est racontée dans trois des évangiles :

Introduction

Le vitrail de 1938 intitulé Jésus parmi les docteurs fait référence aux événements relatés dans Luc 2,41-47 :

vendredi, 16 mars 2018 11:39

Saint-Léon-de Westmount

Written by

« La plus belle église de l'Amérique du Nord »

Voilà ce que le curé Oscar Gauthier (1873–1964) désirait lorsque débuta, en 1928, le projet de décoration de l'église Saint-Léon-de-Westmount.[1] L'abbé Gauthier, curé de l'église de 1920 à 1951, avait vécu à Rome pendant quelques années et avait été impressionné par l'art qu'il y avait trouvé. Lui aussi voulait une belle église italienne, une église décorée dans le goût de la Renaissance. C'est pourquoi il engagea Nincheri.